Coronavirus : abrogation de la dérogation d’utilisation du Rivotril® hors AMM

Le décret, publié le 29 mars 2020 au Journal Officiel, autorisant la dispensation du Rivotril ® « hors AMM dans le cadre du Covid-19 » a été abrogé le 12 mai 2020 (par décret n°2020-548 du 11 mai 2020 – Art.28).

L’objectif de cette dérogation exceptionnelle d’abord pour la durée initiale de confinement jusqu’au 15 avril, puis prolongée jusqu’au 11 mai, était de donner les moyens pour soulager des patients, trop fragiles pour supporter la réanimation​, atteints de Covid-19, confrontés à une détresse respiratoire aiguë et en situation asphyxique. Dans le contexte d’épidémie, c’est la pénurie des produits affectés à la sédation qui a provoqué cette dérogation.

Alliance VITA rappelait, dans son analyse du 3 avril 2020, que si la prescription du Rivotril® hors AMM s’avérait parfois nécessaire et autorisée dans des situations exceptionnelles pour des patients atteints du coronavirus, plusieurs conditions devaient être réunies pour encadrer son utilisation par des médecins libéraux ou exerçant en établissements médico-sociaux :

  • la recherche de l’intérêt du patient (phase curative préalable à la phase palliative) ;
  • le respect de sa volonté ;
  • une formation des soignants adaptée ;
  • une collégialité minimale tracée ;
  • l’importance de l’accompagnement des patients et de leur famille ;
  • l’accompagnement et le soutien de l’équipe de soins.

Ainsi le prescripteur du Rivotril® devrait toujours avoir pour intention de soulager le patient et jamais d’abréger sa vie. L’abrogation, le 12 mai 2020, de la dérogation exceptionnelle de prescription du Rivotril® hors AMM (autorisation de mise sur le marché) est un signe rassurant et un indicateur de l’actuelle prise en charge possible par les services hospitaliers des patients atteints du Covid-19.

velit, mi, lectus id, diam pulvinar commodo ultricies et, adipiscing
Share This