[CP] PJL Bioéthique au Sénat : « un texte de rupture et de fracture »

[CP] PJL Bioéthique au Sénat :

« un texte de rupture et de fracture »

 

Pour Alliance VITA, le rejet du projet de loi bioéthique par la commission spéciale du Sénat marque l’échec inédit du processus législatif qui aboutit à un texte de rupture et de fracture.

Nous saluons la responsabilité et la cohérence des Sénateurs qui refusent le passage en force de lignes rouges éthiques aboutissant à des discriminations injustes. En particulier, la majorité présidentielle s’obstine à faire prévaloir l’intérêt d’adultes au détriment des droits de l’enfant avec l’institution d’une PMA qui prive délibérément certains enfants de leur lignée paternelle. En cédant au moins disant éthique, c’est la loi du plus fort qui s’applique.

Un sondage IFOP publié en juin 2021 révèle une forte méconnaissance du contenu de la loi par les Français. Les résultats de ce sondage mettent en lumière leur souhait que soit appliqué un principe de précaution en matière de bioéthique.

Trois Français sur quatre souhaitent que soient posées des limites aux recherches qui mettent en cause l’intégrité de l’être humain et que soient interdites la création de chimères animal/homme et les modifications génétiques des embryons humains »

Alliance VITA conduit de nouveau une grande campagne d’information sur le contenu du projet de loi bioéthique à l’intention des Français, délibérément trompés par la focalisation sur la prétendue « PMA pour toutes »

Contact presse : + 33(0)6 67 77 14 80 – contactpresse@alliancevita.org

Share This