Campagne de sensibilisation contre le marché de la procréation : juin 2018

Mardi 12 juin 2018, Alliance VITA lance en simultané dans plus de 60 villes en France une campagne d’alerte et d’information sur un des sujets majeurs des Etats généraux de la bioéthique : l’extension éventuelle des indications de la procréation médicalement assistée (PMA).

Une semaine après la remise du rapport sur les Etats généraux de la bioéthique au cours desquels Alliance VITA a été auditionnée par le Comité Consultatif National d’Ethique (CCNE) mais aussi par l’Académie de Médecine, le Conseil Economique, Social et Environnemental et le Conseil d’Etat (CESE), les équipes d’Alliance VITA entendent sensibiliser le grand public dans la rue sur la gravité de ces enjeux. Cette action vise à alerter les Français sur les droits de l’enfant, aujourd’hui menacés.

Légaliser la PMA hors indication médicale, pour les femmes seules et couples de femmes, en leur donnant accès au don de sperme, revient à encourager la conception d’enfants sans père.

Par effet domino, à court ou moyen terme, la PMA sans père conduit à la gestation par autrui (GPA), sans mère, c’est-à-dire le recours à des mères porteuses pour deux hommes. Avec la GPA, l’enfant, objet de contrat, est abandonné à la naissance par celle qui l’a porté pour le remettre à des commanditaires. Utilisée par deux hommes, la GPA prive délibérément l’enfant de mère.

Alliance VITA est reconnue d’intérêt général. Tous vos dons sont défiscalisables. Ils sont notre seule ressource pour agir. Merci de votre soutien à nos côtés.

Pour Alliance VITA, l’abandon du critère d’infertilité médicale pour accéder à la PMA franchirait une ligne rouge qui appelle une vaste mobilisation de toute la société, pour la protection de tout enfant et de son intérêt supérieur.

LES RETOMBÉES PRESSE