fiv3parents_slider

Un enfant est né à Kiev en Ukraine après avoir été conçu in vitro par la très controversée technique dite de « Fiv-3 parents ».

Cette technique consiste à créer un embryon à partir d’un spermatozoïde et de deux ovules, provenant de deux femmes différentes. Par « transfert pronucléaire », le noyau (le matériel génétique) de l’ovule de la mère biologique est intégré à l’ovule de l’autre femme, une donneuse d’ovules plus jeune, duquel le matériel génétique a été retiré. On obtient ainsi un ovocyte fécondé issu d’un homme et du matériel biologique de deux femmes, comportant les caractéristiques génétiques des deux parents mais également l’ADN contenu dans les mitochondries de la femme donneuse. Il y a donc une triple origine génétique dans l’embryon ainsi fabriqué.

Cette naissance aurait eu lieu le 5 janvier, selon un communiqué de la clinique. Les parents auraient eu recours à cela pour contourner un problème d’infertilité.

Si elle a été présentée pour éviter la transmission de maladies mitochondriales graves, la FIV à 3 Parents est transposée pour une toute autre indication, comme dans ce cas en Ukraine, pour des femmes indemnes de ces maladies mitochondriales, simplement parce que la technique utilise des ovules de femmes plus jeunes, ce qui permettrait de contourner certaines formes d’infertilité.

Pour Alliance VITA, lanceur d’alerte citoyen sur ces questions bioéthiques majeures,

« Il s’agit d’une nouvelle dérive bioéthique grave. Cette technique n’a aucunement fait la preuve de son innocuité, au contraire. L’enfant ainsi né est un « cobaye », il pèse sur lui beaucoup d’incertitudes sur sa santé ; faire prendre de tels risques à un enfant et à sa famille en bricolant un embryon-OGM est irresponsable. Cette technique pose des questions éthiques du même ordre que celles qui sont posées par le technique de modification du génome CRISPR-Cas 9, si elle est appliquée à l’embryon humain. Alors qu’un premier bébé né de cette technique a déjà eu lieu au Mexique sans aucun encadrement légal, une transgression éthique sans précédent, cette nouvelle naissance relève d’une grave et dangereuse forme d’inconscience. La communauté internationale devrait massivement condamner une telle atteinte aux droits de l’Homme. »

____________________________ 

lire à ce sujet notre article :  « la face cachée de la FIV 3 parents »

 >> Pour en savoir plus sur la technique et les questions éthiques que soulève cette technique lire notre Notexpert

 Alliance VITA a lancé une alerte nationale et internationale pour informer la communauté internationale des risques de dérives liés à la modification génétique des embryons humains, Stop Bébé OGM.