Tugdual Derville, délégué général d’Alliance VITA, était l’invité de France 3, dans l’émission « Dimanche en politique », le 25 novembre 2018, pour débattre de l’ouverture de la PMA aux femmes célibataires ou vivant en couple, face à Aurélien Taché, député LREM du Val d’Oise.

Quelques verbatim extraits de l’émission :

« Il s’agit de dire à toute femme, vivant seule ou en couple « Vous avez droit à du sperme pour avoir des enfants qui seront délibérément privés de père ». Il ne s’agit pas d’une PMA « pour toutes », contrairement à ce qu’on dit, mais d’une PMA sans père. »

« On marche sur la tête : est-ce vraiment la priorité de casser des règles de prudence qui ont jusqu’alors garanti que tout enfant né d’une PMA ait un père et une mère ? Nous avons tous bénéficié de cette parité originelle. »

« La quête des origines est un droit fondamental de l’être humain. »

« Il s’agit de fabriquer de toute pièce un enfant. On va l’amputer de toute référence paternelle. Nous sommes opposés à tout ce qui instrumentalise l’embryon, l’être humain. »

« Nous avons fait un sondage avec l’IFOP montrant que 93% des Français estiment que le père a un rôle essentiel à jouer. »

« La France n’a pas à se ranger au moins-disant éthique. La France est le pays de la personne. On ne vend pas ses gamètes, ni les produits du corps humain. Cette non-marchandisation du corps est absolument majeure. »

« On va demander aux Français de financer l’achat de sperme, la PMA, alors qu’il n’y a pas de problème d’infertilité. »

« Nous appelons les Français à signer cette pétition « Touche pas à mon père – PMA, jamais sans papa ! » »

Allez plus loin :